La petite robe noire, un classique intemporel !

Imaginée par Coco Chanel en 1926 pour permettre à toutes les femmes d'être élégantes avec simplicité et à moindre frais, la petite robe noire est devenue un classique, que relance encore Givenchy en 1961 en habillant Audrey Hepburn dans Diamants sur canapé.  Elle est donc depuis plus de 80 ans la robe idéale qui va toujours, que ce soit pour un dîner, un événement, une soirée ou même la journée. Sans compter que ses variations sont infinies...


Faux fourreau travaillé ou satin drapé à grande fleur

 

Galbée par des découpes et manches à ballon léger, la robe à taille incrustée est un modèle classique et passe-partout. La robe en satin est drapée autour du col montant et s'orne de longues manches raglan à poignets, et d'une immense fleur en satin et tulle. Un modèle très festif !

 

Le raffinement du col Claudine

 

Toujours très chic, le col Claudine a de nombreux adeptes. Sur la robe de gauche, il se pose sur une robe très sobre et très élégante à plis religieuse et manches 3/4. La robe de droite joue sur le contraste blanc et noir sur une robe légèrement trapèze liserée de blanc. Très chic à son tour.

 

La délicatesse des dentelles

 

Une fine dentelle incrustée sur le décolleté fait tout le charme de ce ravissant modèle à col montant et ligne crayon bien galbée, qu'un châle noué en lavallière vient animer encore au col. Superbe ! La robe de droite est apparemment d'une grande simplicité : de coupe trapèze façon Sixties, elle est cependant constituée de larges bandes de tissu montées en étage. Détail charmant, les petites manches en dentelles.

 

Une pointe de masculin sexy

 

Coupée comme un long blazer ultracintré, la robe manteau est construite à l'aide de nombreuses découpes, savantes et galbantes. Une master piece avec beaucoup d'allure. La robe croisée de droite est un modèle de designer : la directrice artistique Fiona Cibani du label Ports 1961. Son effet portefeuille est créé par un large pan boutonné qui vient se poser sur l'avant d'une robe par ailleurs fourreau. Une coupe affûtée pour une robe très sexy...

 

Sexy, le bustier en cuir ou le fourreau à col amovible

 

Un beau cuir velours habille cette robe bustier de longueur midi, sa ligne crayon est sculptée par de nombreuses découpes surpiquées, son bustier la rend très sensuelle. Très sexy à son tour, la robe fourreau galbée par des découpes s'orne d'un large décolleté carré, et d'une sorte de grand col ou mini pèlerine à porter par-dessus. L'effet est superbe !

 

La petite noire en grandes tailles

 

Pour les grandes tailles aussi, le petite noire est une formidable solution. Elle peut être comme ici très sage en étoffe sèche mais intéressante avec des manches 3/4, une ligne fourreau galbée par des découpes et ornée d'un magnifique drapé sur le buste en V. Ou plus originale, croisée portefeuille avec une jupe évasée et un haut à emmanchures américaines et col à revers.