Avec le printemps qui se profile à l'horizon, l'envie de nouvelles tenues nous taraude ! Au placard, toutes les lourdes pelisses, les pantalons et les bottes qui pèsent des tonnes ! Et à nous les robes qui tournent et dansent, légères ! Bonjour aussi la féminité retrouvée ! 

 

Fraîcheur de printemps

 

Une robe intemporelle de coupe princesse, avec buste ajusté, jupe évasée par des plis creux et petites manches raglan. L'étoffe fleurie légèrement métallisée en fait une vraie robe d'après-midi. Changement de style à droite, avec une petite robe de jardin toute simple : sa coupe légèrement évasée est posée en plis à l'encolure, ses manches sont raglan, on peut la faire à manches courtes ou longues.

 

Italie ou Bali ?

 

Deux étoffes aux impressions complexes, l'une typiquement cachemire, à droite, l'autre évoquant les impressions chères à Dolce et Gabbana durant les Eighties, apportent à ces robes une grande élégance. La robe de gauche est de coupe droite mais fluide, coulissée à la taille avec un buste blousant à généreux jabot et manches à poignets. La robe de droite est de coupe plus stricte, avec un buste étroit et croisé, une taille marquée et un jupe crayon garnie de petits plis. Les manches sont ornés de plis qui s'ouvrent au coude pour s'évaser en pagode. Le motif placé contribue largement à l'effet précieux de la soie.

 

Une pointe de sport chic

 

Un modèle ultrafacile à porter et accessoiriser : la coupe est souple avec un grand décolleté en V, et une découpe en biais rapporte au buste légèrement appuyé, une jupe dansante coupée dans le biais. Les manches longues sont resserrées aux poignets. Toujours bienvenue au printemps, la robe chemisier à boutonnage sous patte par pressions et épaules sont débordantes. Celle-ci arbore de plus un plastron tressé de bandes de tissu et une large ceinture est bien large.

 

La gaieté des roses vifs

 

Deux modèles joyeux et d'une grande simplicité. A gauche, la petite robe en gabardine, à buste à manches débordantes est coulissée à la taille, les liens noués sont ses seuls détails visibles. A droite, même simplicité : coupe droite et courte, boutonnage sous patte, col montant loin du cou et manches raglan 3/4. Elle est en lin léger et estival !

 

Chic en imprimé !

 

Deux robes élégantes et citadines. Celle de gauche est sobre, avec de larges épaules et une jupe droite, privilégiant un raffinement discret qui ne se voit pas au premier coup d'œil. Celle de droite est plus complexe, avec une coupe chemisier identique à la robe saharienne suivante, mais avec un rendu totalement différent.

 

La saharienne, l'intemporelle !

 

Sport chic, la robe saharienne est un best-seller au printemps. Elle est imbattable en toile ou coton beige. A gauche, robe identique à la précédente mais avec nombreuses poches à rabats boutonnés et manches retroussées. Celle de droite, évasée, se contente d'un col chemisier et d'une ceinture de même étoffe. Elle fait une belle silhouette longiligne.

 

Confort et féminité

 

La robe portefeuille est idéale pour les grandes tailles car elle flatte la silhouette, et met en valeur la taille et le décolleté. Ce must-have a une taille légèrement rehaussée, un petit col officier et des manches 7/8e à parement façon poignets. Un modèle ravissant que la robe de droite, avec cette robe à petites manches à même froncées et large décolleté fendu et coulissé. La taille est également coulissée et la jupe à panneaux fait danser l’ourlet. Les deux en t. 44-52.

 

Tous ce modèles sont disponibles en un clic sur notre site burdastyle.fr, à télécharger en PDF !